Apprendre le Copywriting Rapidement. Le Guide Complet en 3 Etapes

Comme internet regorge des connaissances variées, de nombreux sites permettent d’apprendre le copywriting. Vous trouverez des informations de tout ordre : les bonnes, les moins bonnes et médiocres.

Cela pose un problème épineux : embarras du choix.

Quelle direction prendre pour se lancer ? Sans un minimum de données, cela devient vite un casse-tête, du genre vous êtes bloqué au bout de plusieurs chemins. Quelle destination me permettra d’atteindre ma destination ?

Parce que vous savez bien qu’aller dans tous les sens vous fera perdre du temps, votre énergie, votre argent, vos efforts.

Heureusement …

Vous avez ouvert cet article.

Ici, vous découvrirez 3 étapes pour apprendre le copywriting rapidement et sans galérer.

En plus, vous aurez droit à 4 ressources pour démarrer dans le copywriting facilement.

Prêt à aborder la marche ?

Commençons par …

Les questions récurrentes sur le copywriting

1 – Le copywriting, c’est quoi ?

Restons simple. Parce que si nous prenons toute la panoplie de définitions du copywriting, cela n’aidera personne. En plus, cela vous prendra du temps pour rien.

Alors restons sur ceci : Le copywriting c’est toute chose (texte, image, video, audio …) destinée à persuader la bonne personne à accomplir l’action voulue.

Ou si on reste dans la dimension purement commerciale : mieux écrire pour mieux vendre. Parce que le but de tout : c’est de gagner de l’argent.

Attendez un instant…

Alors le copyright, c’est quoi ?

Je ne suis pas doué en la matière parce que cela relève du juridique.

Mais, il doit s’agir d’un truc en rapport avec les droits d’auteurs. En termes simples : protégé par le droit d’auteur (et nos frères, frères de l’oncle Sam ont trouvé un mot sympa pour l’exprimer).

C’est à dire ceci : écrire copyright à la place de copywriting ou copywriter est une faute. Si vous le commettez, vous méritez de vous faire taper sur les doigts.

C’est clair ?

Passons à la deuxième question.

2 – Peut-on devenir copywriter sans diplôme ?

Evidement…

Sauf erreur ou omission de ma part. Je m’inclinerai devant la position de celui qui dira de contraire.

Il n’existe pas un diplôme de copywriter.

C’est à dire : un avocat peut devenir copywriter

Un médecin …

Un sans emploi …

Un entrepreneur …

Un salarié…

Un …

Bref : tout le monde peut devenir copywriter et gagner sa vie grâce à cette compétence.

Toutefois, voici 7 critères qui permettent de vous qualifier avant d’embarquer là-dedans.

  • Vous aimez lire ?
  • Vous aimez apprendre ?
  • Vous aimez vendre ?
  • Vous aimez écrire ?
  • Vous aimez le challenge ?
  • Vous êtes d’accord pour rester concentré pendant un long moment ?
  • Vous avez le goût de l’aventure ?

Vous avez répondu oui à chaque question ?

Chapeau bas … et respect!

Bienvenu pour la suite de cet article.

3 – Quel est le salaire d’un copywriter ?

Tout d’abord, je suis scandalisé. Parce qu’une courte phrase trouvée sur internet m’a laissée sans voix. Comment est-ce possible ?

Alors voici le bout de phrase : un copywriter gagne en moyenne 600€ par jour, une fois que son expérience est faite et qu’il s’est doté d’un bon portfolio (source : Livementor).

600 € par jour vous imaginez ? 18 000€ par mois ? Ça donne froid dans le dos.

Est-ce réaliste ?

Pour un copywriter aguerri et expérimenté comme Alexandre Pichon, Guillaume Mouton, Pierre-Louis Lafont … c’est peu. Leurs revenus se situent au-dessus de cette barre.

Par contre, voici une autre affirmation intéressante : celle de Selim de Mots magiques :

  • 5 à 10% gagnent plus de 10 000 € par mois
  • 40% gagnent entre 4000 et 6000 €.
  • 30% réussissent à facturer entre 1500 et 4000 € par mois
  • Le reste lutte pour atteindre 1500€ par mois.

La réalité…

En débutant avec zéro expérience vous resterez au bas de l’échelle. Tout le monde commence à ce niveau. Dire le contraire, serait un petit mensonge.

Vous l’avez compris : au fur et à mesure qu’on devient plus brillant, le pactole prend de l’ascenseur.

5 – Pourquoi apprendre le copywriting ?

C’est pour le plaisir !

Eh désolé … c’est un peu immature (je reconnais).

J’espère que vous ne m’en voulez pas pour cette impertinence.

Voici les vraies raisons :

  • Un moyen rapide de gagner en sécurité financière. Autrement : développer un revenu confortable en parallèle de son emploi.
  • Pour les gens qui choisissent de devenir copywriter freelance, 3 types de libertés : géographique (vous bosser d’où vous voulez), financière (pouvoir de vous procurer tout ce dont vous avez besoin) et temporelle (personne ne vous intime l’ordre de regarder la montre. Vous êtes le seul boss à bord, celui qui décide de ses horaires).

Voilà 5 questions répondues. Il y en a d’autres sûrement. Pour l’instant permettez …

Parce que votre temps vaut de l’or. Et évitons de le perdre inutilement.

Pour ce faire, recevons à la question cruciale : comment apprendre le copywriting rapidement ?

Pour commencer, cela vous prendra 3 étapes et certaines ressources.

Découvrez tout cela dans les 2 chapitres ci-après.

Les 3 étapes pour apprendre le copywriting rapidement

1 – Se mettre dans les bottes du copywriter

Heureusement que ces bottes ne pèsent pas 27 kg comme celles de Joseph M. Brown. Si c’était le cas … je ne sais quoi dire.

Alors voici la topo : un vrai copywriter, c’est avant tout le mindset.

Présentons la chose de manière brève pour mieux la saisir.

Un : personne ne naît copywriter. C’est d’ailleurs le cas pour toutes les compétences. Toutes les grosses pointures dans ce domaine ont commencé quelque part. C’est factuel.

Deux : apprendre à rédiger des meilleures copies vous ouvre les horizons sur des opportunités inimaginables. Vous souvenez-vous des revenus et des différentes libertés soulignés quelques lignes au-dessus ?

Trois : la recherche des informations et la lecture représentent le cœur du métier du copywriter. Derrière un gros numéro de copywriting se cache des recherches poussées. Heureusement, l’IA peut faciliter les choses.

Quatre : la pratique permet de rendre la chose plus excitante. Elle permet d’atteindre n’importe quel niveau. Ne vous étonnez pas si vous vous surprenez un jour en train d’accomplir des merveilles avec vos mots.

Vous voyez. Ça pèse moins.

Vous l’avez compris : vous ne porterez aucune chaussure gênante.

Par contre, vous avez besoin de changer votre manière de penser vis à vis du copywriting.

Ceux qui brillent dans ce domaine ne viennent pas d’une autre planète. Ils font juste ce qui est facile à ne pas faire.

2 – Considérer l’enjeu du métier de copywriter…

Devenir copywriter et en vivre marche avec des exigences. Ce métier ne fonctionnera pas sans retrousser ses manches et sans relever des défis.

Le copywriting s’invite dans toutes communications en ligne : blogueur, rédacteur web, e-commercant, emailer, funnel builder, community manager, infopreneur, freelance, designer, consultant, coach …

Cela veut dire ceci : apprendre le copywriting vous capacite pour exercer dans plusieurs domaines : en freelance ou dans votre propre business.

Pour tout couronner, vous devenez un vendeur d’exception pour vos propres produits ou ceux des autres.

Et votre arme de combat : les mots qui réveillent des émotions dans le chef de n’importe quel acheteur ou quel internaute.

N’oubliez pas l’autre face…

Celle de la responsabilité, de l’organisation, de la discipline, de la concentration, de l’effort, de la solitude… En un mot : le sacrifice qui va avec.

Eh oui.

Impossible de s’en dédouaner.

3 – Personne ne s’invente toute seule…

Sinon, vous y passerez toute une vie.

Vous lancer dans ce game en mode solitaire est dangereux.

Pourquoi ?

  • Le copywriting nécessite une connaissance approfondie. La psychologie humaine, le marketing la communication font partie du lot. Si personne ne vous guide de A à Z vous ne saurez pas vous retrouver. Conséquence : perte de temps, de l’énergie et de l’argent. Un vrai entrepreneur ne peut pas jouer avec son argent et son temps.
  • Obtenir les recommandations des meilleurs copywriters vous permet de capter les tenants et les aboutissants pour réussir dans ce métier.

Pour apprendre le copywriting et devenir un professionnel de la rédaction persuasive, voici un excellent moyen pour vous lancer : suivez une meilleure formation copywriting.

Une vraie formation vous aide sur biens des plans.

En plus des compétences du copywriter, vous sortez doué en stratégie pour trouver des clients en copywriting, une compétence qui fait défaut chez certains copywriters. Ils sont bons du côté copywriting. Mais en panne en marketing.

Autres ressources pour apprendre le copywriting

1 – Les livres du copywriting

Personne ne peut nier le pouvoir d’Amazon à ce propos. Son catalogue ne tarie jamais.

Personnellement, j’adore les livres. Ils sont pratiques, moins coûteux et remplies d’informations pratiques.

Cependant, certains livres du copywriting sortent du lot.

  • Le guide du copywriting, rédigé par un copywriter avec plus de 10 ans d’expérience sur terrain du copywriting (Selim Niederhoffer).
  • Influence et manipulation de Robert Cialdini
  • L’art du storytelling de Guillaume Lamarre
  • Lève-toi et vends de Nicolas Caron.

2 – Suivre les blogs des copywriters à succès

Comme les mots magiques, copywriting pratique ou le blog de Livementor. Ces blogs vous permettront de saisir toute la subtilité des

  • Titres qui accrochent
  • Articles qui suscitent de l’engagement
  • Les CTA
  • Et tant d’autres aspects.

3 – Suivre les comptes Facebook, Insta ou TikTok des stars du copywriting

Vous avez tout à gagner. De l’inspiration, des structures rédactionnelles, les actualités sur copywriting, les modes d’écriture ou de design sur les réseaux sociaux…

Voici quelques profils intéressants : Pascal Cadorette, Yvone Cavelier, Aline de theBboost, Livementor, Selim Neiderhoffer …

4 – Décortiquer les meilleures copies

On ne voit pas ce conseil tous les jours. Pourtant, les copywriters qui utilisent ce secret se régalent.

Une page de vente vous a déjà captivé ? Alors un article de blog?

Certainement…

Alors Voici l’idée : si une copie vous a fait réagir, c’est une bonne copie. Prenez le temps de découvrir le pattern, les mots, les émotions, l’angle d’attaque, le style rédactionnel, le flow… Bref, tout ce qui mérite de l’attention.

Notez ces informations pour les réutiliser en cas de besoin.

Personnellement, je récupère certaines parties pour les façonner à ma sauce puis rebalancer à mes prospects.

Et vous savez quoi ? Ça fonctionne. Dans certains cas, je me plante. Mais que voulez-vous ? C’est la règle du jeu.

5 – S’inscrire aux newsletters des meilleurs infopreneurs.

Ces mecs envoient généralement des bons mails. Des mails dignes d’attention. Des mails qui véhiculent de l’émotion. Des mails qui font agir.

Ciblez des web entrepreneurs assis et inscrivez-vous à leurs newsletters. Le but : vous infiltrer dans son monde pour piquer certaines cartouches.

Des exemples des newsletters à suivre ?

Ceux de systeme.io, magnetic marketing, marketing mania, Antoine BM, hubspot, Axelle Guer, clickfunnels …

Bref : Toute newsletter en lien avec le copywriting. Il y en a des milliers.

Cet article touche à sa fin. Faisons place à la conclusion pour l’instant.

Pour apprendre le copywriting…

Les conseils fournis dans cet article renferment toute la richesse. Utilisez-les et vous verrez : vous passerez d’un débutant avec 0 compétence à un copywriter qui écrira l’histoire.

Ah … j’allais oublier. Cet article est un partage d’expérience. Parce que je suis également dans la course pour devenir un copywriter.

Une dernière chose : n’hésitez pas à partager en commentaire la ressource (parmi les 5 mentionnées dans l’article) que vous utiliserez en premier pour apprendre le copywriting.

Partager

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *